Andy Kayes, c’est la rencontre de deux cultures qui se combinent pour ne faire qu’une, le hip-hop. Le jeune MC est Lyonnais d’origine mais également Britannique, par sa mère native de Southhampton. Britannique encore par ses attaches, il y a fait ses études et y a passé une partie de sa jeunesse. Andy Kayes oscille entre ses deux amours, ses deux terres et ses deux cultures. Cette double culture il l’a vit au quotidien mais également à travers sa musique, à tel point que son flow très technique, aux accents Français, épouse à merveille ses rimes balancées dans la langue de Shakespeare sur des beats aux sonorités très New-York marquées 1990’s.

Andy Kayes est sur le circuit depuis 2009, date de sortie de son premier EP intitulé ‘Invisible’ en compagnie de son équipe de l’époque. En solo, le MC travaille souvent avec des beatmakers  Français, qui le suivent depuis longtemps et l’inspirent. Il cite les producteurs Bonetrips, Cheap et Metronomic.

Côté influences musicales, le Franco-britannique cite des poids lourds, Cage, Mr. Lif, Aesop Rock, E L P ou encore RJD2, les plus New-yorkais d’entre vous auront certainement reconnu la patte du légendaire label, Def Jux, véritable porte-drapeau du son New-yorkais au cours des années 1990.

En 2012, Andy Kayes débarque avec son premier opus studio en solo, le projet ‘Alone In Numbers’ sorti le 13 Février dernier. Le premier single est le titre ‘ The Man Without A Face  (Feat. Copywrite)’, dont voici la vidéo:

Un projet de 12 titres avec notamment les présences d’Afu-ra, Goretex ou encore de Copywrite. Le MC sera en concert le 13 Février prochain à l’International, à Paris.

Un bon projet aux sonorités old-school revival très tendance. Des invités pas forcément très reconnus, hormis le vétéran Afu-ra, mais tous très talentueux donnant aux titres, une réelle valeur-ajoutée. L’album est actuellement disponible via iTunes.

N’hésitez plus et découvrez l’univers d‘Andy Kayes.

on a aimé.

Bonne écoute.