Le hasard est parfois plutôt agréable…C’est ce même hasard qui nous a permis de découvrir le jeune et talentueux beatmaker Parisien, Yannick Beaucaine, plus connu sous le nom de Häzel. Plus qu’une découverte, c’est un véritable coup de coeur pour cet artiste parisien aux productions hip-hop planantes dillesques.

D’origine Brésilienne par son père, ce beatmaker cultive sa mixité culturelle, mixité qui transparaît à travers ses beats toujours inventifs et efficaces. C’est de son père, fan absolu et détenteur d’une collection vertigineuse de vinyles, qu’il découvre l’objet et en tombe amoureux. C’est en découvrant le travail de J-Dilla qu’il se dirige tout naturellement vers la production de beats hip-hop à l’aide d’une MPC.

Grâce à la magie du web, Häzel parvient à se construire un petit réseau au sein duquel on retrouve notamment Drake, le beatmaker parisien Onra, Slakah the Beatchild, Ebrahim ou encore Ayah.

Il sort entre 2008 et 2011 une série de projets instrumentales où les beats Soulfuls sont légions. Il offre le convaincant ‘Playground’ et l’excellent ‘The Lost Tapes’, un opus de 18 titres composé de beats originaux et de mixes rappelant les meilleures productions de la célèbre Détroit où figure notamment le rappeur Drake sur le titre ‘Between Us’:

[wp_bandcamp_player type= »album » id= »2508531664  » size= »tall » bg_color= »#FFFFFF » link_color= »#000000″]

Le parisien revient en 2012 avec un tout nouveau single sobrement intitulé ‘The V‘, fidèle à l’univers du beatmaker, le titre offre une ambiance planante et enivrante que les mordus de hip-hop Soul aimeront à coup sûr:

[wp_bandcamp_player type= »track » id= »2021803352  » size= »tall » bg_color= »#FFFFFF » link_color= »#000000″]

Bref, un artiste qu’on découvre avec beaucoup de plaisir et qu’on partage avec vous sans détour. On a adoré et vous?

Bonne écoute.

Bonus: