Tout amateur de bonnes instrumentales se doit de connaître Chief. Ce producteur hip-hop originaire de Lausanne affiche une belle carrière internationale en collaborant notamment avec des MCs respectés tels que Moka Only, Aloe Blacc, Sene ou encore Blu. Il est aussi le fondateur du label Feelin’ Music, qui a révélé des perles suisses telles que Jazzo, MelodiesInfonie, Willy Sunshine ou plus récemment l’américain Maggz.

Reconnu pour ses collaborations et ses productions très « underground », il est considéré comme l’un des plus solides héritiers de J Dilla. Cette année il a frappé fort avec « Shadows Collision », l’un des projets « beatstrumental » les plus impressionnant de l’année. Du succès de l’album aux futurs projets, Chief se livre. Rencontre avec la plus fine lame Suisse.

 

FreshVibez: Salut Chief, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent par encore ?

Je suis beatmaker et Dj, et j’ai fondé mon propre label Feelin’ music il y a quelques années, sur lequel je sors mes projets ainsi que ceux d’artistes que j’aime bien tel que Moka Only, Jazzo & Melodiesinfonie, Blu, Willy Sunshine, Maggz, etc… J’ai produit pour des artistes tel que Moka Only, John Robinson, Abstract Rude, Dynas, Les Nubians, Kissey Asplund, Blu, Sene, J-Sands, Co$$,… et je sors également des projets en solo dans une veine plus électronique/beats.

FreshVibez: Tu viens tout juste de sortir un LP intitulé « Shadows Collision », composé uniquement d’instrumentales. Quels ont été les premiers retours ?

Les retours sont très bons, aussi bien du côté des médias que des fans, et également des clubs. De manière générale je suis très content car j’ai des supers feedbacks sur ce que je fais en solo, alors que je suis plutôt connu à la base pour mes productions pour d’autres artistes.

 

FreshVibez: On a remarqué que tu utilisais beaucoup de samples du regretté J Dilla. Comment as-tu découvert l’artiste ?

J’ai découvert J Dilla sur l’album « Fantastic Vol.1 » de Slum Village et après ça j’ai suivi son travail et son évolution. J’ai toujours beaucoup apprécié son originalité, son groove, la manière d’utiliser les samples,… et de manière générale sa manière d’innover.

FreshVibez: Quand as-tu commencé à t’investir dans la musique ?

J’ai commencé à mixer à 14 ans quand j’étais à l’école et c’est en faisant des jobs chiants que j’ai décidé de me lancer dans la musique plus professionnellement. J’ai commencé par faire une école d’ingénieur du son et une fois l’école finie j’ai crée un studio et label. Parallèlement j’ai commencé à travailler avec pas mal de rappeurs américains ce qui m’a permis d’avoir une visibilité croissante.

FreshVibez: Quelles sont tes influences ?

Jneiro Jarel, George Duke, Madlib, Robert Glasper,…

FreshVibez: Une question que les apprentis beatmakers se posent certainement. Sur quel matériel travailles-tu ?

J’ai longtemps travaillé avec une MPC-3000 et dernièrement je suis passé sur Maschine. J’ai également une SP-404, clavier Juno HS-60,… j’ai la chance de partager mon studio avec un fan de synthé analogiques, donc j’ai accès à des mini moogs, poly-800, six-trak, prophet-600, etc…

Pour ce qui est d’une éventuelle collaboration, j’aimerais travailler avec Jneiro Jarel.

FreshVibez: On te connait beaucoup pour tes collaborations avec des MCs tels que Moka Only, Blu ou encore Co$$. Comment ces diverses collaborations se sont faites ? Et si tu avais à choisir, quel nouveau MC aimerais-tu collaborer?

Moka Only m’avait contacté via Myspace à l’époque pour qu’on fasse quelques morceaux ensemble, on s’est toujours bien entendu musicalement et il m’a proposé de sortir son album « Lowdown Suite 2 – The Box » sur Feelin’ music, on a fait 2-3 collaborations/remixes et plus tard nous avons décidé de faire un album ensemble, « Crickets ». Pour ce qui est de Co$$ et Blu, c’était en collaborant avec Sene sur plusieurs album ou ils les avaient invités, et plus tard j’ai fait quelques morceaux pour eux.

Pour ce qui est d’une éventuelle collaboration, j’aimerais travailler avec Jneiro Jarel.

FreshVibez: Ton label Feelin Music vient de s’installer dans un nouveau studio. Penses-tu passer un nouveau cap dans ta carrière et avec un tel équipement ?

Oui, le fait d’avoir accès à plus de matériel et aussi le fait de changer d’environnement (un studio, ndlr) m’a aidé à élargir ma créativité.

FreshVibez: Feelin Music a véritablement régalé avec « Do The Dilla 2012 ». Est-ce qu’une nouvelle édition est déjà envisageable pour février ? Sera-t-elle encore gratuite ?

Non, le projet avait été fait avec d’autres collectifs Suisse et nous avons décidé de ne pas renouveler l’expérience cette année, mais peut-être qu’on refera quelque chose de différent avec les artistes du label.

Je travaille actuellement sur un album avec John Robinson et un projet instrumental avec le beatmaker Deheb

FreshVibez: On a d’ailleurs entendu que tu étais très productif et mobile en ce moment. Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

Oui de manière générale je suis très occupé ces temps. Je travaille actuellement sur un album avec John Robinson et un projet instrumental avec le beatmaker Deheb, qui m’a accompagné lors de la tournée de « Shadows Collision » en fin 2012. Je travaille également sur des productions pour divers artistes, compilations, remixes, etc… En avril nous faisons une tournée en Afrique du Sud avec Deheb, puis une série de dates en Europe jusqu’à l’été, et une tournée solo aux Etats-Unis est actuellement en préparation pour Août/Septembre.

FreshVibez: Quels autres beatmakers actuels conseillerais-tu ?

Deheb, Elaquent, Ta-Ku, Suff Daddy, Dimlite, BoomBaptist, etc…

FreshVibez: Quels sont tes coups de cœurs de l’année ?

Mes coups de cœurs 2012 : Flying Lotus, Robert Glasper sont deux albums que j’ai beaucoup aimé en 2012. Et l’année 2013 commence très fort avec les nouveaux albums de Toro Y Moi et Lapalux.

FreshVibez: Que penses-tu du mouvement hip-hop indépendant actuel ?

Je pense que c’est intéressant, beaucoup de gens disent que c’était mieux avant, regrettent l’âge d’or du hip-hop, etc… je pense au contraire que la scène hip-hop s’est beaucoup ouverte ces dernières années au niveaux des genres, sonorités, prise de risque, etc… et qu’il en ressort beaucoup de projets intéressants. Il y a une certaine ouverture d’esprit qui à mon avis était moins présente auparavant, et il y a également le fait que beaucoup de matériel audio/informatique soit aujourd’hui beaucoup plus accessible.

FreshVibez: Et pour finir, est-ce que tu as un dernier mot à dire à nos lecteurs et tes fans ?

Merci à tout le monde pour le soutien, et n’oubliez pas de dépenser tout votre argent sur le bandcamp Feelin music ! feelinmusic.bandcamp.com