Il y a cent années, le 24 Avril 1915 très précisément avait lieu, le premier et l’un des plus méconnus des génocides du XXe siècle, le génocide Arménien. Un massacre qui fût de 1,2 à 1,5 millions de victimes. Le génocide de la population Arménienne fût orchestré par l’empire Ottoman ( Turquie actuelle), puissant et hégémonique empire. La commémoration de ce génocide est l’occasion de nous souvenir que les tensions religieuses peuvent causer des blessures inguérissables. Cent ans plus tard, le talentueux Viken Arman, un artiste parisien d’origine Arménienne rend hommage aux victimes de ce terrible massacre, en musique et avec passion.

Une pièce musicale d’une intensité rare

Au-delà de la musique, il y a le symbole. Le symbole d’un hommage, intense, sincère et profond. Time est un vibrant hommage à des millions de victimes massacrées, et pour certaines d’entre elles oubliées, de la mémoire collective. Pourtant, à l’écoute de cette pièce musicale, il est agréable de se dire qu’il est important de se souvenir et de ne jamais oublier. Cette pièce musicale d’une durée d’environ 1h40 est une pièce musicale d’une intensité rare.

TIME-Cover-copy

Un savant mélange de tradition et de modernité

Ce qu’on retient de cette pièce c’est sa spiritualité. En effet, avec cette pièce Viken Arman parvient à créer une formule étonnante : un mélange de tradition et de modernité. Dans cette formule on peut à la fois entendre des sonorités folkloriques purement traditionnelles, avec notamment l’omniprésence du duduk  ( un hautbois) et l’utilisation d’instruments électroniques permettant de donner une couleur originale.

Le travail livré par Viken Arman est poignant et donne une perspective intéressante de la musique traditionnelle arménienne, dont il faut bien le dire, nous connaissons bien peu de choses. Juste et mystique, Time est une pièce fascinante et mystérieuse. Fascinante d’abord parce qu’elle est composée de sonorités religieuses hypnotisantes et mystérieuses parce qu’elle est pleine de nuances et de choses qu’on nous invite à découvrir.

Un véritable voyage musical à travers le temps, le religieux et la douleur. Une pièce humble, sincère et belle à la fois. Un hommage comme on les aime.

A écouter et à diffuser, on adore.

Bonne écoute.